Mot clé "prostitution"

Campagne « Acheter un acte sexuel est désormais interdit » : Dissuader les clients pour dissuader les réseaux

19 octobre 2016

Je me félicite de la campagne nationale lancée par Laurence Rossignol, Ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes, pour rappeler qu’acheter un acte sexuel est désormais interdit et passible d’une amende de 1 500 euros. Après la longue bataille parlementaire que nous avons menée pour renforcer la lutte contre les réseaux, créer des parcours de sortie de la prostitution et pénaliser les clients, cette campagne constitue un outil utile pour dissuader les acheteurs d'actes sexuels... Lire la suite


no image

Prostitution : adoption de « la loi Veil de notre génération »

7 avril 2016

Je me réjouis de l'adoption définitive hier soir à l'Assemblée nationale de la proposition de loi relative à la lutte contre le système prostitutionnel et à l’accompagnement des personnes prostituées. Après deux années et demi de travail parlementaire, nous sommes parvenus à faire aboutir un combat historique contre les violences faites aux femmes. Laurence Rossignol, ministre des familles, de l'enfance et des droits des femmes a déclaré à juste titre à propos de ce texte qu'il constitue "un peu la loi Veil de notre génération". ... Lire la suite


[CP] : Louer ou acheter un corps n’est pas acceptable

6 avril 2016

Demain, l’Assemblée nationale aura le dernier mot sur la proposition de loi visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et accompagner les personnes prostituées. Je ne doute pas que les député-e-s, notamment celles et ceux du Groupe socialiste, républicain et citoyen, rediront leur progressisme sur le sujet en adoptant définitivement ce texte, qui aurait pu l’être depuis bien longtemps si nous n’avions connu deux ans et demi d’un conservatisme sénatorial proche de l’esprit d’obstruction... Lire la suite


Retourner en haut ↑



En raison de la période de réserve électorale,
ce site Internet n'est plus actualisé
jusqu'au 18 juin 2017.

Je demeure néanmoins votre députée et continue, avec mon équipe, à travailler à votre service.

A très bientôt.